top of page
Rechercher

Comment planifier son entraînement en tir longue distance?




L’un des problèmes inhérent à la pratique du TLD réside dans la difficulté d’accès aux champs de tir. Il est donc extrêmement difficile pour le commun des mortels de s’entraîner régulièrement.



L’ensemble des tireurs pensent, (à raison), qu’il faut un programme construit pour se former. Mais très peu projettent cette nécessité de planification sur l’entraînement.

Or, c’est un facteur essentiel dans le fait de garder, voire d’améliorer ses capacités. Si on faisait le parallèle avec la course à pieds, il ne viendrait à l’esprit d’aucun marathonien de ne pas planifier son entrainement entre deux marathons.



Avant de parler de l’entraînement adéquat, c’est à dire l’assemblage des exercices qui nous permettrait d’entretenir et de renforcer toutes les connections neuronales créées lors des formations, il nous faut définir quelles sont les compétences nécessaires au TLD.


Ci dessous vous trouverez un schéma que nous montrons systématiquement aux tireurs présents sur les stages de niveau I.



Le TLD est une construction qui repose sur 3 piliers :

  • Les fondamentaux du tir

  • La connaissance et la bonne utilisation du matériel

  • La gestion des paramètres extérieurs


Ils sont reliés entre eux par des procédures adéquates qui permettent d’être le plus efficace et efficient possible. La communication entre également en compte si le tir implique plus d'une personne.



Nous allons donc nous pencher à présent sur une approche qui consiste à travailler chacun de ces éléments, que ce soit de manière indépendante ou entrelacée, tout en gardant comme objectif que celui puisse facilement se mettre en oeuvre.



Concrètement, à quoi cela pourrait-il ressembler ?


Nous allons vous proposer ci dessous un exemple de programme sur un mois pour un tireur déjà formé qui voudrait arriver avec l’entièreté des ses capacités sur une session de TLD.



Le tir à sec


Les séances de tir à sec ont pour but de travailler les deux premiers piliers du TLD :

  • Les fondamentaux du tir

  • La bonne connaissance et utilisation de son matériel


Séance n°1 :

Elle est centrée sur les fondamentaux du tir. Nous vous proposons de travailler en premier lieu avec des exercices qui isolent chacun de ces derniers, puis de les assembler en fin de séance.

Durée : 20 minutes


Séance n°2 :

Cette séance inclura le deuxième pilier qui est celui de la connaissance et l’utilisation du matériel.

Après avoir effectué quelques tirs à sec en vous concentrant uniquement sur vos fondamentaux, vous effectuerez des répétitions qui incluront toute la chronologie de la séquence de tir que vous avez apprise lors de vos formations.

Vous finirez par un petit exercice de mesure avec votre réticule, ainsi qu’un autre de correction d’impacts imaginaires.

Durée : 20 minutes


Séance n°3 :

Après un échauffement en position allongée, vous effectuerez votre chronologie de tir dans des positions adaptées, tout en y rajoutant la communication avec votre binôme.

Durée : 20 minutes


Le but de ces séances n’est pas de faire le maximum de répétitions, mais de les effectuer le plus consciemment et proprement possible.


C’est une étape nécessaire pour transférer les savoir-faire de votre mémoire déclarative vers votre mémoire procédurale.


Pensez également à inclure un temps d’analyse après chaque répétition. Vous créerez ainsi la correction nécessaire au bon apprentissage; l’idéal étant de se filmer afin de comparer ce que vous dites ou ce que vous faites à votre corpus de formation.


Planifier des entraînements de 20 minutes, permet de garder le maximum de ressources attentionelles mobilisées durant toute la durée de la séance. Cela a aussi comme avantage de pouvoir les incorporer dans votre emploi du temps, même si celui-ci est chargé.




Vidéo


Les plus grands joueurs de tennis regardent des heures et des heures de vidéo. Pourquoi ? Dans le but de faire travailler leurs neurones miroirs.

Sélectionnez sur Youtube des tireurs à la gestuelle parfaite pour avoir une détente studieuse deux fois par semaine.

Durée: 5 min


Révision théorique:


Séance 1 :

Reprenez vos notes et vos cours afin de réviser votre protocole de réglage et de zérotage de votre lunette. Profitez de ce moment pour calculer quelques tirs fictifs à l’aide de votre solution balistique.

Durée: 20 minutes


Séance 2 :

Commencez par calculer des tirs fictifs afin d’être parfaitement à l’aise avec vos supports de calculs. Puis plongez vous dans votre carnet de suivi des tirs.

Remémorez vous toutes les erreurs passées, les interrogations restées en suspens, ainsi que les éléments influents sur le tir, qui sont propres à vous même.

Si c’est une compétition qui vous attend le lendemain, vous devriez effectuer en plus un travail de visualisation.

Durée : 20 minutes





Séances de tir :


Sur ces séances de remise en jambes vous pouvez effectuer vos tirs de 50 à 200m, en fonction des infrastructures disponibles à côté de chez vous.

Vous pouvez opter pour une consommation de 30 à 60 cartouches par séance selon vos moyens et votre disponibilité. Quoi qu’il en soit stoppez le tir dès que votre capacité de concentration décline fortement.


Séance n°1:

Après un groupement d’échauffement, vous effectuerez un nouveau zérotage de votre lunette. Finissez vote séance par des séries H+L.

Durée :1h à 2h


Séance n°2 :

Après un premier H+L, vous pouvez vous servir de la cible ci-dessous, téléchargeable gratuitement ici.

C’est un exercice conçu pour vous faire travailler vos méthodes de contre-visées.

Finissez également cette séance par des séries de H+L.

Durée : 1h à 2h




Séance n°3 :

Après un premier H+L allongé, vous en effectuerez au moins un dans chacune des positions que vous souhaitez travailler.

Vous finirez la séance par un travail en binôme avec la cible ci dessous, téléchargeable gratuitement ici.

Cet exercice est conçu pour vous faire travailler la communication, l’aisance avec votre lunette ainsi que la précision.

Durée : 1h à 2h






Promenades :


Profitez de votre randonnée ou promenade dominicale pour travailler la gestion de vos paramètres extérieurs. Vous aurez besoin de votre télémètre, de votre anémomètre ainsi que de votre solution balistique.


Tout au long du trajet vous pouvez régulièrement tenter d’estimer la distance à l’oeil nu avant de confirmer à la télémétrie.

Essayez également de lire le vent à distance avant de vous approcher avec votre station météo.

Pour finir, faites le calcul complet de quelques tirs fictifs.


Ne sous estimez pas ces exercices, ils sont primordiaux pour arriver affuté sur le rendez-vous que vous vous serez donné.



Pour un peu de temps investi (1h de travail à sec, 10 min de vidéos, 1 à 2h de tirs par semaine) vous verrez votre performance démultipliée !


Vous n’aurez plus le sentiment de recommencer presque à zéro à chacun de vos week-end ou vos stages TLD. Ils pourront désormais être optimisés et être l’occasion de belles progressions personnelles.


Par ailleurs, vous devriez inclure un protocole post-formation, du même type que celui présenté, avec pour objectif de transférer toutes ces nouvelles connaissances de votre mémoire de court terme vers votre mémoire déclarative ou procédurale.


Ce type de planification prend en compte un certain nombre de travaux en neuroscience, afin d’être le chemin le plus court (tant en terme de temps que d’argent) vers la performance.


Trop de tireurs longue distance gaspillent leur temps et leur argent à augmenter le potentiel de leur matériel, alors qu’ils ont une marge de progression bien plus importante au niveau de leur potentiel humain !


N’hésitez pas à nous faire part de vos idées et remarques dans les commentaires .


Et pour un programme personnalisé, détaillé et calibré en fonction de vos besoins, nous proposons plusieurs formules d’accompagnement. Contactez-nous !



コメント


bottom of page